infos.Advolys

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - substances chimiques

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 1 juin 2012

Substances dangereuses : création d'une base de données européenne pour soutenir leur substitution

Dans un communiqué du 16 mai 2012, l'Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail (European Agency for Safety and Health at Work - Osha) mentionne la création d'un nouveau portail internet : SUBSPORT !

Ne pas hésiter à recourir aux informations/ recommandations communiquées sur ce site. Car tout est lié ou presque. Et il est toujours possible de réduire les impacts, aux effets bien souvent en chaîne. La substitution des substances dangereuses est une mesure essentielle visant à réduire les risques pour :

  • l’environnement, 
  • les travailleurs, 
  • les consommateurs et 
  • la santé publique. 

Donc, bienvenue chez SUBSPORT (Substitution Support Portal), le portail de la substitution !

mercredi 13 juillet 2011

Appel de la jeunesse !

Je fais suivre cette information de l'Appel de la Jeunesse pour un développement durable respectueux de l'environnement et de ses habitants

Nous, membres du Collectif Appel de la Jeunesse, n’acceptons pas :

  • de voir autour de nous nos parents, nos proches et même de plus en plus souvent nos camarades de classe, touchés par le cancer ;
  • de voir de plus en plus de jeunes rencontrer des difficultés à concevoir un enfant ;
  • de voir se développer les allergies, l’asthme, le diabète, l’obésité et les maladies invalidantes que cela génère ;
  • de consommer des produits qui traversent le monde, empoisonnant les populations et leur environnement, et exploitant plus particulièrement les populations des « pays du sud » ;
  • d'entendre le discours qui veut nous faire croire que tout cela n'est qu'une fatalité ou ne relève que de la seule responsabilité individuelle.

Nous considérons cet état de fait comme anormal !

  • parce que la pollution chimique généralisée imprègne nos organismes et ceux des enfants ;
  • parce que la publicité omniprésente nous pousse à être des consommateurs boulimiques de biens matériels jetables et de mal bouffe ;
  • parce que les technologies nouvelles comme la téléphonie mobile, les OGM ou les nanotechnologies sont développées sans qu’elles aient été sérieusement évaluées au préalable ;
  • parce que nous ne pensons pas que notre génération et celles à venir puissent être en bonne santé sur une planète malade.

Nous lançons cet Appel de la Jeunesse pour que le lien entre la Santé et l’Environnement soit au cœur des choix politiques.

Nous avons bien conscience que l’avenir de nos sociétés est entre les mains des décideurs politiques ainsi que de tous les citoyens.

Nous pensons qu’en chacun de nous il y a une partie de la réponse aux défis inédits que rencontre aujourd’hui l'Humanité.

Nous avons confiance en la Société, en ses valeurs, en son imagination, en son intelligence, en sa capacité à se mobiliser massivement et de manière déterminée pour construire un bel avenir, assurer sa pérennité et son épanouissement.

Nous pensons que la Jeunesse a un rôle moteur à jouer pour inventer de nouveaux modes de vie et de consommation respectueux de sa santé, de la santé des sociétés et des écosystèmes.

En savoir + sur l'Appel de la Jeunesse

Et pourquoi pas un projet pédagogique à destination des lycéens

mardi 13 juillet 2010

Des crèches écologiques !

123 Soleil, créateur de crèches écologiques

Pour les entreprises, le Développement durable est souvent synonyme de contraintes et d'exigences. Il peut pourtant permettre d'accroître son chiffre d'affaires, de réaliser des économies et d'impliquer les salariés.
La première vidéo de la série "entrepreneur par nature" est consacrée à 123 Soleil, créateur de crèches écologiques et bioclimatiques.
Cette vidéo est proposée par le Réseau entreprendre.

En savoir + en cliquant ici

jeudi 5 novembre 2009

Collectons.org

Créé en juillet 2005 par 35 producteurs et distributeurs, Eco-systèmes est un éco-organisme agréé par les pouvoirs publics, depuis le 9 août 2006. Eco-systèmes et ses partenaires sont engagés dans la collecte, la dépollution et le recyclage des appareils électriques et électroniques usagés avec le soutien du Ministère du Développement Durable.

Conformément à la Directive communautaire 2002/96-CE et au Décret du 20 juillet 2005, Eco-systèmes assure une mission d’intérêt général : la mise en place sur tout le territoire français depuis novembre 2006, d’un dispositif national pour collecter, dépolluer et recycler les déchets d’équipements électriques et électroniques en fin de vie (DEEE).

La collecte réalisée par Eco-systèmes est ainsi passée de 350 000 appareils usagés en 2006 à 16 millions d’unités en 2008.

Collecter plus, recycler mieux sont des engagements du Grenelle de l'Environnement.

Lors de l'achat d'un appareil neuf, n'oubliez pas de rapporter l'ancien !

Tous les points de collecte sur Collections.org

jeudi 1 octobre 2009

Plateforme Internet de l'éco-conception de l'Association Orée





Le groupe de travail Orée "éco-conception des produits et services" constitué en 2006 a abouti à la création d'une plateforme Internet reliée directement au site Orée.

La plateforme éco-conception a été lancée officiellement le 22 septembre à Paris grâce au soutien de l'ADEME et d'autres partenaires tels que O2 France , LVMH , Inddigo , PriceWaterhouse Coopers , BIO Intelligence service , Aximum , Evea , Veolia Propreté, Yves Rocher, le Crédit coopératif et l'ARPE Midi Pyrénées.

Elle se veut être un outil pratico-pratique pour fournir aux PME une information utile, concrète, pédagogique et interactive intégrant les retours d'expériences de PME ayant elles-mêmes réalisé leur propre démarche d'éco-conception de produits ou services.

Une démarche formalisée d'éco-conception permet de réduire dès la conception d'un produit ou service les impacts sur l'environnement tout au long de son cycle de vie (ACV). Cette plateforme peut vous apporter des méthodes et outils pour mettre en oeuvre une telle démarche au sein de votre entreprise.

Cette approche peut venir judicieusement en complément d'un Bilan Carbone® et élargir le champ d'investigation et de réduction des nuisances sur les aspects sociaux et environnementaux.

En savoir + sur le site d'OREE

mercredi 4 février 2009

SINEO







Un lavage de voiture aux rouleaux consomme près de 150 à 200 litres d'eau ! De plus, les produits nettoyants utilisés contiennent bien souvent des produits de synthèse toxique.

Cette idée d’entreprise SINEO est née des effets de la canicule. Olivier Desurmont, le jeune P-DG fondateur, raconte : « Pendant la canicule de 2003, des arrêtés préfectoraux ont interdit les lavages de voiture. A l’époque, j’ai testé pour ma voiture un lavage sans eau que proposait un parking parisien. Le résultat était décevant, aussi bien en termes de qualité de service que de respect de l’environnement, les produits utilisés étant toxiques. C’est là que je me suis dit qu’il y avait une idée à creuser ».


La gamme de produits SINEO ("SINE" en latin signifie "sans"  "O") est à base d'extraits d'agrumes et d'huiles essentielles. Les principes actifs utilisés respectent l'environnement, car biodégradables. De surcroît, ils ne sont pas dangereux pour la santé des utilisateurs. Appliqués avec un pulvérisateur, ils absorbent la saleté et la décollent. L'usage de lingettes microfibres (réutilisables plus de 200 fois) permet de retirer les saletés restantes.

SINEO s'inscrit dans son approche selon les principes d'un Développement durable. En plus de la préservation de l'environnement comme de la santé des opérateurs, elle s'engage socialement. Elle privilégie l'embauche de personnes exclues du marché du travail.

SINEO Normandie notamment est agréée entreprise d'insertion par la DDTEFP avec un objectif de plus de 60% d'accompagnement durable vers l'emploi.

SINEO compte une quarantaine de sites (franchises et succursales) en France et commercialise sa gamme aux particuliers (chez Norauta, Midas, Auchan ...). Elle a en projet d'exporter ses produits et son concept en Europe, Amérique du Nord, Asie ...

Mais déjà à quand SINEO Eure ?

- page 1 de 2