infos.Advolys

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 23 novembre 2015

COP21 : un fort engagement de l'Union européenne !

Toutes les parties de la Convention (soit 195 pays et l'UE) doivent remettre à l'ONU leurs contributions définissant leurs objectifs de réduction d'émission de GES (Intended Nationally Determined Contributions - INDCs). 

En mars 2015, une contribution ambitieuse de l'UE au nouvel accord mondial sur le climat qui doit être conclu à Paris au mois de décembre (COP21a été adoptée par le Conseil Environnement du Conseil de l'UE et envoyée au secrétariat de la CCNUCC

C'est jusqu'à présent la contribution la plus ambitieuse avec l'objectif de réduire d'au moins 40% les émissions de GES d'ici 2030 par rapport au niveau de 1990 (conformément aux conclusions du Conseil européen d'octobre 2014 avalisant le paquet énergie-climat pour 2030). 

Le 18 septembre, le Conseil Environnement a adopté des conclusions fixant des objectifs à plus long termedont une réduction de 50% des émissions de GES d'ici à 2050 par rapport au niveau de 1990 et une "neutralité carbone" d'ici à 2100. 

Lire la suite...

mercredi 5 février 2014

Egalité professionnelle : mener un auto-diagnostic !

Cet auto-diagnostic en ligne est proposé par l'ARACT Haute-Normandie 

Conçu avec l'aide d'entreprises régionales, ce module d'auto-diagnostic vous permettra d'évaluer et cerner les enjeux sur ces thématiques.

Il vous aidera également à situer vos priorités en matière d’égalité professionnelle, établir votre plan d'actions et préciser vos engagements RSE.

>> Bon Diag. !

samedi 9 mars 2013

L’IFOP communique les résultats de ses observatoires DD & RSE et RSE & Salariés

Les éditions 2012/2013 des 2 observatoires référents de l’IFOP sur le thème du Développement Durable et de la RSE révèlent des enseignements clés pour aider au pilotage des politiques RSE des entreprises. En avant-première, quelques premiers résultats pour comprendre les deux polarités de ces outils. 

Alors que le contexte politique et médiatique a pu donner le sentiment que le Développement Durable n’était plus systématiquement mis sur le devant de la scène, l’Observatoire du Développement Durable et de la RSE révèle que le DD reste un enjeu majeur pour le Grand Public, avec notamment :
94% des Français inquiets concernant l’emploi en France, 
92% inquiets de l’état de la planète, 
- et 92% inquiets quant à la montée des inégalités. 

Le nouvel Observatoire RSE & Salariés atteste quant à lui qu’en matière de RSE tout reste à faire...

jeudi 29 novembre 2012

Un gisement de 60 millions d’emplois en 20 ans !


La conversion à une économie plus respectueuse de l’environnement pourrait générer de 15 à 60 millions d’emplois supplémentaires à l’échelle mondiale au cours des 20 prochaines années 
et sortir des dizaines de millions de travailleurs de la pauvreté, selon un nouveau rapport "Vers le Développement durable - Travail décent et intégration sociale dans une économie verte" publié par l’Organisation Internationale du Travail (OIT). 

L'ensemble des professions devraient être concernées par cette tendance, toutefois 8 secteurs y joueraient un rôle central. Un tel gisement d'emplois est à investiguer sans tarder ! 

lundi 2 juillet 2012

Jeux Olympiques Londres 2012: des jeux durables ?


Les principes et préconisations du Développement durable 
pour les futurs Jeux Olympiques qui se dérouleront entre le 27 juillet et 12 août 2012 ont été mis en avant très tôt par Londres. 

Londres souhaite être exemplaire sur ces questions et faire de l’évènement une référence dans le domaine avec en premier exemple l’implantation du parc olympique à l’Est de Londres sur d’anciens sites industriels pollués et abandonnés. 

Le Parc Olympique de Londres (King’s Yard) est annoncé devant être accessible aux handicapés, mais aussi équipé d’une station de pompage pour les eaux de pluie et d’une centrale tri-génération produisant à la fois de la chaleur, de la climatisation et de l’électricité à partir de gaz naturel et de biomasse. 

Un Plan de Développement Durable -  « Towards a one planet 2012 » - a été lancé début 2008 avec l’aide du double champion olympique James Cracknell. A cette même date, le Comité d'Organisation de Londres 2012 (LOCOG) a publié la première édition d'un "code d'approvisionnement durable" en ligne, continuation de son engagement visant à s'assurer que les Jeux de 2012 (site officiel) soient aussi durables que possible.

Ce Plan DD couvre cinq thèmes clés – le changement climatique, les déchets, la biodiversité, l’intégration sociale et la vie saine – et définit la manière dont ils vont être développés avant, pendant et après les Jeux. 

Plus en détail, ces 5 axes majeurs ont été ainsi définis : 

  • le changement climatique (limiter les émissions de gaz à effet de serre liées à l'événement),
  • la réduction des déchets,
  • la préservation de la biodiversité,
  • l'inclusion sociale (emplois créés, diversité...), et
  • la vie saine (développer la pratique du sport et les modes de vie sains). 
Un rapport est publié chaque année concernant l'avancée des actions décidées et mises en oeuvre. En mai 2011, Londres 2012 publie ainsi son tout premier rapport de Développement Durable. 

Une commission est chargée de veiller au respect des engagements annoncés.

A noter qu'une nouvelle norme internationale – ISO 20121 – a été lancée ce mois-ci. Elle aide les organisateurs à réduire les émissions de carbone et les déchets, à préserver la biodiversité des sites.

Le LOCOG et l’Autorité chargée de la livraison des infrastructures olympiques ont mis en œuvre cette norme ISO 20121, faisant ainsi de Londres 2012 l’un des tout premiers en la matière. La norme a déjà été utilisée auparavant, par une grande marque et les sites des Jeux Olympiques comme l’Académie nationale de voile de Weymouth and Portland et Earls Court.

Et enfin ce lien pour vous informer sur les Jeux paralympiques 2012.

lundi 22 août 2011

Une amorce de promotion des producteurs locaux

L'Assemblée nationale a dévoilée la marque "Origine France Garantie" le 19 mai dernier. 

Cette reconnaissance arrive à point nommé pour des consommateurs fortement attachés aux produits français. Cette mention "fabriqué en France" devrait les rassurer. Elle est considérée, pour 9 français sur 10, comme un gage de qualité, l’assurance d’un produit conçu dans le respect de l’environnement et par une entreprise respectant une réglementation qui protège les salariés.

Pour pouvoir apposer cet "Origine France Garantie", le produit devra satisfaire aux deux critères suivants :

  • la France doit être pour une large part le pays de la conception, de l’assemblage, de la fabrication et du montage du produit labellisé (ce qui ne peut donc se limiter aux dernières opérations ou aux finitions), et 
  • au moins 50 % des activités de production doivent être réalisées sur le territoire national.

- page 2 de 6 -