L'économie circulaire et responsable constitue bien un des piliers de notre nouveau modèle économique français.
Les matières premières de recyclage – déchets recyclés de métaux ferreux, non ferreux, de papiers-cartons, plastiques… – permettent d’économiser des ressources, en substitution de matières vierges. Issues du recyclage des déchets non dangereux, elles s’échangent comme des produits car elles ont une valeur marchande. Attractives en termes de prix, elles permettent des économies de matière, d’énergie, d’eau, avant d’être réintroduites dans le processus de production.
Alors que les importations sont restées stables en quantité depuis 1999, les exportations ont considérablement augmenté. Le solde des échanges français a été multiplié par 8 en 15 ans, pour atteindre 2,8 milliards d’euros en 2014, soit l’équivalent de la valeur de la production agricole, ou des services financiers...

Source : CGDD (Commissariat général au développement durable) - Janv. 2016