Dans le même temps, le changement climatique nous interroge sur les différents modèles économiques en place. La loi sur la transition énergétique fixe donc des objectifs en matière d'économie circulaire. La logistique doit s'y préparer, en améliorant la logistique inverse et la gestion des déchets, et participer à la réduction de l'impact de l'économie sur notre environnement.

La COP 21 va être un moment majeur de cette fin d'année 2015 et les urgences climatiques vont de plus en plus rythmer la vie de notre pays et de notre planète. Chaque secteur doit s'y adapter et le prendre en compte"

Source www.developpement-durable.gouv.fr, le 16 juillet 2015