Une entreprise responsable s'interroge sur ses approvisionnements et leur provenance. Il en est ainsi du bois nécessaire aux activités de certaines entreprises.

L'exploitation illégale des domaines forestiers représente une réelle menace. Celle-ci contribue à la déforestation et à la dégradation des forêts qui sont responsables de près d'1/4 des émissions mondiales de CO2. Ces sont ainsi des dizaines de milliers d'hectares de "puits de carbone" qui disparaissent annuellement et pour longtemps. Mais cette surexploitation illégale menace également la biodiversité et contrecarre toute gestion durable des forêts.

L'Union Européenne a ainsi adopté une nouvelle réglementation qui imposera aux importateurs et négociants en bois de connaître la source du bois ou des produits forestiers qu’ils achètent et de s’assurer de leur légalité.

Ce nouveau règlement s’appliquera, en mars 2013, à un large éventail de bois exotiques et dérivés du bois, notamment les produits en bois massif, le contreplaqué et les panneaux de bois, les meubles, la pâte et le papier.

Il s'agit dès aujourd'hui de se référer plus encore aux labels et écolabels comme PEFC et FSC.  

Pour en savoir + : Règlement n°995 du 20 octobre 2010 (format pdf) Journal officiel de l’Union européenne