infos.Advolys

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Santé environnementale

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 1 juin 2012

Substances dangereuses : création d'une base de données européenne pour soutenir leur substitution

Dans un communiqué du 16 mai 2012, l'Agence européenne pour la santé et la sécurité au travail (European Agency for Safety and Health at Work - Osha) mentionne la création d'un nouveau portail internet : SUBSPORT !

Ne pas hésiter à recourir aux informations/ recommandations communiquées sur ce site. Car tout est lié ou presque. Et il est toujours possible de réduire les impacts, aux effets bien souvent en chaîne. La substitution des substances dangereuses est une mesure essentielle visant à réduire les risques pour :

  • l’environnement, 
  • les travailleurs, 
  • les consommateurs et 
  • la santé publique. 

Donc, bienvenue chez SUBSPORT (Substitution Support Portal), le portail de la substitution !

mercredi 13 juillet 2011

Appel de la jeunesse !

Je fais suivre cette information de l'Appel de la Jeunesse pour un développement durable respectueux de l'environnement et de ses habitants

Nous, membres du Collectif Appel de la Jeunesse, n’acceptons pas :

  • de voir autour de nous nos parents, nos proches et même de plus en plus souvent nos camarades de classe, touchés par le cancer ;
  • de voir de plus en plus de jeunes rencontrer des difficultés à concevoir un enfant ;
  • de voir se développer les allergies, l’asthme, le diabète, l’obésité et les maladies invalidantes que cela génère ;
  • de consommer des produits qui traversent le monde, empoisonnant les populations et leur environnement, et exploitant plus particulièrement les populations des « pays du sud » ;
  • d'entendre le discours qui veut nous faire croire que tout cela n'est qu'une fatalité ou ne relève que de la seule responsabilité individuelle.

Nous considérons cet état de fait comme anormal !

  • parce que la pollution chimique généralisée imprègne nos organismes et ceux des enfants ;
  • parce que la publicité omniprésente nous pousse à être des consommateurs boulimiques de biens matériels jetables et de mal bouffe ;
  • parce que les technologies nouvelles comme la téléphonie mobile, les OGM ou les nanotechnologies sont développées sans qu’elles aient été sérieusement évaluées au préalable ;
  • parce que nous ne pensons pas que notre génération et celles à venir puissent être en bonne santé sur une planète malade.

Nous lançons cet Appel de la Jeunesse pour que le lien entre la Santé et l’Environnement soit au cœur des choix politiques.

Nous avons bien conscience que l’avenir de nos sociétés est entre les mains des décideurs politiques ainsi que de tous les citoyens.

Nous pensons qu’en chacun de nous il y a une partie de la réponse aux défis inédits que rencontre aujourd’hui l'Humanité.

Nous avons confiance en la Société, en ses valeurs, en son imagination, en son intelligence, en sa capacité à se mobiliser massivement et de manière déterminée pour construire un bel avenir, assurer sa pérennité et son épanouissement.

Nous pensons que la Jeunesse a un rôle moteur à jouer pour inventer de nouveaux modes de vie et de consommation respectueux de sa santé, de la santé des sociétés et des écosystèmes.

En savoir + sur l'Appel de la Jeunesse

Et pourquoi pas un projet pédagogique à destination des lycéens

mercredi 12 janvier 2011

Mieux comprendre les ondes des téléphones portables

Le Ministère de la santé et l’INPES viennent d'ouvrir un site Internet pour aider à mieux comprendre les risques liés aux ondes électromagnétiques émises par les téléphones portables.

Ce site apporte des éléments de réponse aux questions habituelles : Les ondes émises par les téléphones mobiles présentent-elles un risque pour la santé ? Que puis-je faire pour réduire mon exposition aux ondes de mon téléphone mobile ?

Ce site présente également quels bons gestes à adopter, pour réduire son exposition aux ondes des téléphones mobiles.

En savoir + sur "lesondesmobiles.fr"

Source : Ministère de l’Ecologie – Décembre 2010

jeudi 23 décembre 2010

Les oxydes d'azote contrés par la TGAP !

Les émissions d'oxydes d'azote et autres composés oxygénés de l'azote (NOx) libérés dans l'atmosphère lors de combustions à température élevée sont des polluants hautement nocifs pour la santé humaine. Le dioxyde d'azote - gaz irritant pour les bronches - constitue le polluant le plus nocif en favorisant ou en aggravant les crises d'asthme et nombre d'infections pulmonaires. L'ensemble de ces émissions contribuent grandement à l'augmentation des pluies acides.

Le plan « Particules » du Grenelle Environnement avait non seulement souligné le taux très faible de la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes) sur les émissions d'oxydes d'azote, mais aussi que certains pays appliquaient des tarifs 4 à 10 fois plus élevés qu'en France.

De plus, la France a dépassé en 2010 le plafond d'émission national de N0x prévu par la Directive 2001/81/CE du Parlement et du Conseil du 23 octobre 2001 fixant des plafonds d'émission nationaux pour certains polluants atmosphériques.

Le taux de la TGAP sur les oxydes d’azote (Nox) était de 53,39€ la tonne en 2009 et s'élève à 53,60€ la tonne en 2010.

Plusieurs études montrent que ce taux est trop faible pour avoir un impact incitatif fort sur la réduction des émissions de polluants atmosphériques et par conséquent sur la qualité de l'air.

  • Le 9 décembre dernier, lors de l'examen du Projet de loi de finances rectificative (PLFR) 2010, l'Assemblée nationale a adopté cet article :

Afin de mieux répondre à l’enjeu sanitaire posé par les oxydes d’azote (NOx), également précurseurs de particules, et inciter les industriels à mettre en oeuvre des techniques efficaces de réduction d’émissions de NOx, il est proposé, conformément au plan particules présenté le 28 juillet 2010 en application de la loi de programmation du Grenelle, d’augmenter progressivement le taux de TGAP sur les oxydes d’azote.


Ainsi, par rapport au taux en vigueur en 2010, il est proposé un doublement de la taxe au 1er janvier 2011, puis un triplement au 1er janvier 2012. Cette augmentation progressive permettrait de rétablir l’efficacité du signal donné aux acteurs économiques, en veillant cependant à ne pas pénaliser leur compétitivité. En outre, le triplement de la taxe envisagé en l’espace de deux ans replacerait la France dans la moyenne de taxation des pays européens.


mardi 22 juin 2010

Colloque "Revisiter la prévention des risques professionnels : un enjeu de Développement Durable"

Colloque organisé par l’Afsset et la Chaire Développement Durable de Sciences Po.



le vendredi 25 juin 2010 - de 9h00 à 18h00
Amphi CHAPSAL
27 rue Saint-Guillaume – 75007 Paris

Ce colloque vise :

 à situer les risques pour la santé en milieu professionnel dans leurs différentes dimensions (y compris psychosociales et économiques) et dans la continuité des expositions de la population générale,

 à analyser les conditions d’efficacité de la réglementation et de la médecine du travail, pour une meilleure prévention des risques sanitaire à long terme,

 à débattre de l’évolution des incitations publiques et privées en faveur d’une meilleure prise en compte des risques pour la santé au travail, y compris au plan international.

Il sera introduit par une conférence du Pr Nicholas Ashford, Massachusetts Institute of Technology, sur le thème « Occupational Risks and Sustainable Development: Challenges and Opportunities ».

 En savoir plus :

 Consulter le programme (3,5 Mo) 

mardi 7 juillet 2009

Substitution des agents chimiques CMR

Je vous fais part de ce site *** récent "www.substitution-cmr.fr" lancé le 20 avril dernier par l'AFSSET (Agence Française de Sécurité Sanitaire de l'Environnement et du Travail).

Ce site se veut être une plateforme de référence en matière de substitution des agents chimiques cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction. Cette initiative est la bienvenue, car au-delà du principe de précaution, la mise en oeuvre du principe de substitution sera grandement appréciée.

Ce site est à destination des industriels et des acteurs de la prévention qui souhaitent engager une démarche de substitution des agents CMR dans leurs entreprises.

De nombreuses informations sont disponibles : définition et principes de la substitution, définitions des CMR et données sur les utilisations, réglementation, implication de l'AFSSET, collaborations ...

C'est aussi un lieu d'échanges et de mutualisation des expériences ouvert à tous les acteurs soucieux de ces préoccupations liées à la manipulation des substances chimiques.

Pour cette ouverture, 24 substances sont disponibles, et d’ici fin 2009, 59 nouvelles substances CMR compléteront la base de données en ligne. Pour ces premières substances plus de 100 expériences de substitutions sont proposées aux industriels et aux "préventeurs" dont, par exemple, 5 pour le benzène.

Enfin, ce nouveau site est dans la droite ligne d'un autre site *** à découvrir sur la santé et la sécurité au travail "www.travailler-mieux.gouv.fr"

- page 1 de 2